Le projet de l'association Âme Corps Esprit

L'association a pour objet de favoriser le bien-être et le développement personnel des individus au travers de conférences, d’échanges, de partages, de thérapies, d’ateliers, de voyages, d’ouvrages, de publications, d’informations, de formations et de tous autres moyens remplissant cette fonction.
 À l’origine de ce projet unique, sept thérapeutes souhaitant mettre en commun leurs compétences au profit d’une meilleure prise en charge de la personne dans sa globalité physique, psychique et énergétique… Afin de vous permettre d’améliorer votre bien-être.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nos objectifs sont nombreux :
 
·         Proposer aux professionnels, parfois isolés dans leur pratique, des moments de convivialité, de rencontre, d’échange, de réflexion.
·         Mettre en place des conférences, ateliers, stages et activités diverses, destinés aux professionnels et au public.
·         Permettre à chacun de s’adresser à l’association pour trouver des réponses et un accompagnement au plus prêt de leur demande.
Pourquoi l'association Âme Corps Esprit ?
Parce qu'il y a pour nous la nécessité de prendre en compte l'âme, le corps et l'esprit dans tout travail thérapeutique :
L’esprit est le siège de la conscience. Il pense, apprend, raisonne, décide. Les pensées sont extérieures à nous et nous les captons dans le plan mental. Puis, à cause de la peur, le mental va créer l’ego qui fonctionne en mode automatique : il ne crée rien, répète les choses et complique inutilement avec des termes obscurs et complexes des choses simples au départ. Contrôler, prévoir, juger : trois choses qu’il fait constamment extrêmement mal. L’esprit est cette partie de votre être qui, contrairement au mental, vous permet la réalisation de vos créations. Le mental, lui, va donc de pair avec l’égo. Le mental détruit vos créations. Le principe de la thérapie analytique est de renouer avec son esprit, en se libérant de toutes ses souffrances. L'esprit appartient au corps.
 
 
Le corps se retrouve quant à lui, à tous les niveaux de la rencontre. Par son corps, le patient dit sa manière d’être au monde. Un champ d’investigation peut s’ouvrir à partir du corps, du corps affecté, dans l’observation du rapport particulier de tel patient à son corps. Le corps va ainsi s’exprimer lorsque l’esprit ne fait pas correctement son travail. Ainsi, dans les muscles nous allons cacher nos peurs, et nos organes vont donc prendre sur eux les souffrances que nous ne voulons pas exprimer, dans la mesure de ce qu’ils veulent bien supporter. Quand un organe est malade, c’est souvent pour signaler qu’un des problèmes ne peut plus être supporté dans la vie, ou qu’il est simplement temps de le régler. Le corps ne ment jamais.
L'âme : si elle est coupée de l’esprit, l’être humain est lui aussi perdu car il a rompu son lien avec la vie. Il entre en survie, ou plutôt en survivance. Les maladies (le corps) ou les souffrances (l’esprit) que nous ressentons nous disent que notre âme est vrillée, tordue ou nouée. Le rôle des praticiens est alors, à partir du type de tension qui existe au niveau corporel ou psychique, d’identifier le type de distorsion de l’âme qui lui correspond, afin de devenir Soi.
Qu’est-ce que devenir Soi ?
 
C’est devenir un individu au sens où nous sommes en cohésion (non-division) entre les parties qui nous composent (l’âme, le corps et l’esprit), et partant, de permanence, et c’est aussi percevoir les frontières qui nous différencient et nous relient au monde.
Lorsque l’âme souffre, l’esprit est perturbé et le corps le ressent.
 
Il faut donc guérir son corps (et non vouloir simplement le soigner) , diriger notre esprit et rester connecté avec notre âme.